Élucubrations

Moscou

11 juin 2013 Voilà, je suis à Moscou et j’ai l’impression de n’être nulle part. Les bandes plates blanches étalées sur la chaussée, ressembles à des corps écrasés ! Je suis là parce que matériellement je me vois. Le coin vitré de la fenêtre et les nuages derrières, me donnent du souci. Je ne ressens pas …

Le dormeur qui attend

À la santé de ce qui tourne ! Comme une vague mourante, Quelque chose glisse et va, S’échappe en rampant, car on ne s’en aperçoit pas… Les désirs sont là, tenaces entêtants insurmontables ! Le chagrin de ne pouvoir les atteindre est encore plus fort ! L’Amour ne coûte rien et on lui coupe les vivres ! Errance, tendance …